Généralités - News

♣ Event ♣ Dédicaces de Sandra Léo et Maëlle Andals

Dédicaces de Maëlle Andals et Sandra Léo
Samedi 3 décembre
Comptoir Livresque, Libourne

15288448_710644432426408_4199820954257168800_o

Lorsque je suis arrivée au Comptoir Livresque le 3 décembre pour mon stage, Maëlle et Sandra étaient déjà arrivées avec leur éditrice Vanessa. Toutes trois pleines de vie, ce fut un véritable plaisir de passer la journée avec elles devant chocolats, gâteaux et bien sûr leurs livres. Les deux jeunes femmes sont très ouvertes et souriantes. Comme lors de cette dédicace, elles étaient deux, je vais présenter l’une et l’autre à tour de rôle.

Sandra Léo

img_0246Sandra était la plus énergique, mais également la plus timide des deux auteures. Elle a toujours été plongée dans le monde artistique. Elle fait de la photographie depuis l’enfance, elle a ensuite fait des études de musique, notamment de piano, puis elle est devenue technicien du son. Aujourd’hui, elle est photographe, cinéaste et auteure, trois univers liés par le fait qu’ils racontent des histoires de manières différentes, mais également de façon compatibles.img_0291

Elle a d’abord commencé par écrire des chansons à partir de l’âge de quatorze ans, puis des courts métrages. Elle a publié son roman en autoédition en 2014 et a réussi à écouler son stock de cinquante exemplaires. Puis, le 14 février 2016, elle a envoyé un mail à Vanessa, l’éditrice des éditions Dreamcatcher dans le but de devenir l’une de ses chroniqueuses. Dans ce mail que Vanessa m’a lu, Sandra se présente de manière très spontanée et audacieuse allant jusqu’à lui parler de son roman avant son blog. Attirée par cette manière un peu particulière de se présenter, Vanessa lui a tout de suite répondu et lui a demandé de lui envoyer son roman afin qu’elle le lise. Ce sont les lecteurs de sa première édition qui ont poussé la jeune femme à le faire. Elle a fini par s’en donner le courage parce que Dreamcatcher se concentre sur des auteurs francophones, ce qui lui a plu.

IMG_0293.JPGSandra m’a ensuite révélé qu’elle puisait son inspiration principalement dans les gens qu’elle écoute dans les transports (qui parvient à s’empêcher de faire ça, hein ? Pas moi !), les réactions de certaines personnes sur Facebook, les magazines, la musique, les émissions, les paysages et surtout dans son imagination ! Et oui quand même hein ! La jeune femme écrit des livres qu’elle aimerait lire. Pour Anna, elle s’est inspirée de séries telles que Buffy et Charmed (la base quoi !)en faisant un mixte. Elle n’écrit que sur des lieux qu’elle connaît. Le prénom Anna, qu’elle met en première ligne dans son roman est celui de sa grand-mère qu’elle a voulu mettre à l’honneur. En cinq mois, l’auteure a vendu cinq cents exemplaires de son roman en version eBook et soixante-dix en papiers. Ce premier tome est sorti début juillet 2016, le deuxième montrera le bout de sa couverture le 24 juillet 2017.

Maëlle Andals

img_0263Maëlle était la moins timide des deux auteures, elle allait d’elle-même vers les clients pour leur proposer son livre. La jeune femme lit beaucoup et lorsqu’elle était petite, elle se racontait des histoires pour s’endormir. C’est plus âgée qu’elle a eu l’envie de coucher ces histoires sur papiers. Elle les a faites lire et s’est ensuite décidée à publier en 2015 poussée par ses lecteurs.

Elle a d’abord essayé les grandes maisons d’éditions (celles que l’on connait tous) et a essuyé plusieurs échecs, en parallèle, elle s’est lancée dans l’autoédition. Elle a alors été prise sous l’aile d’une chroniqueuse qui lui a envoyé tous les appels à textes qu’elle trouvait. Dans ceux-ci, Maëlle trouva les éditions Dreamcatcher. L’appel à textes de cette dernière s’était terminé un jour auparavant, mais la jeune femme a tout de même envoyé son manuscrit que l’éditrice a accepté et lu malgré le retard. C’est ainsi qu’elle a commencé son aventure en maison d’édition.

img_0235Pour écrire, Maëlle s’inspire des séries telles que Buffy, Charmed et MacGyver, de ses lectures, tout particulièrement d’Anne Rice et Stephen King, mais également des sagas qui lui ont fait découvrir la fantasy urbaine et l’héroïc fantasy comme Assassin Royal et Epée de vérité. Ce sont ces deux derniers mondes qu’elle a choisi de mélanger dans son roman Entre les mondes qui est avant toute chose l’histoire d’une rencontre entre ces deux mondes.

Certains prénoms étant particuliers dans son livre, je lui ai demandé comment elle les choisissait. Et bien figurez-vous que c’est un peu sous forme de jeu ! Elle écrit des lettres sur une feuille dans tous les sens et les relient entre elles en faisant attention pour qu’il y ait des voyelles. Le premier tome d’Entre les mondes est sorti en octobre 2016, le second sera dans les bibliothèques d’ici le 1er mai 2017 et le quatrième clôturera la saga le 18 décembre. Le premier tome étant trop gros, elle a dû le diviser en deux. En deux mois, elle a img_0281vendu presque cinquante exemplaires papiers et soixante-dix eBook.

Je n’ai pas encore lu les romans de Sandra et Maëlle, mais j’ai profité de leur présence pour les acheter car ils n’étaient pas encore en librairie. Je pense les lire d’ici février et donc vous poster les chroniques de ces deux univers qui me paraissent très intéressants !

A bientôt les croqueurs de livres pour un prochain article 😉

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s