Généralités - News

♣ Event ♣ Dédicaces de T. Andrew et S. Bernadotte

Dédicaces
Thomas Andrew et Sebastian Bernadotte
Samedi 10 décembre
Comptoir Livresque, Libourne

img_0321

Thomas et Sebastian devaient arriver à dix heures ce jour-là, mais Thomas ayant un conseil de classe, ils n’ont pu arriver que pour quatorze heures. Les aléas de la vie que voulez-vous ! Lorsque je les ai vus, j’ignorais qui était qui, ne les ayant jamais rencontrés auparavant. J’ai tout de suite repéré que Sebastian était le plus timide (celui en costume) et Thomas le plus extraverti. J’ai été très contente de faire leur connaissance car ce sont vraiment des auteurs très ouverts et très gentils qui ont en plus le sens de l’humour. Comme lors du dernier article, je vais vous présenter l’un et l’autre à tour de rôle.

Thomas Andrew

img_0349Thomas est, comme dit plus haut, le moins timide et le plus énergique et bavard des deux auteurs. Il commence à écrire à quinze ans avec des pièces de théâtre car il a toujours aimé le théâtre qu’il a commencé en troisième. Il trouvait cela compliqué à écrire. Aujourd’hui, il est professeur de physique-chimie car il ne peut pas vivre de ses livres puisque pour cela, ce devrait être des best-seller, c’est-à-dire qu’il en ait vendu 200 en un mois et demi.

C’est une de ses amis qui l’a poussé et lui a donné des « coups de pieds au cul » comme il dit, pour qu’il envoie son manuscrit. Il a donc envoyé à la maison d’édition J’ai lu qui a mis dix mois à lui répondre. Il a ainsi sorti Cupidon Mortel, le premier tome de Drek Carter, dont il a écoulé 3 000 exemplaires en neuf mois. Ils ont décidé que ce n’était pas assez, de plus, ils ont arrêté le format semi-poche, alors Thomas est parti. Il compte faire cinq tomes de cette saga relayant les aventures d’un fantôme et de nombreuses autres créatures surnaturelles encore inconnue telle que le Dindon Garou ! Il doit se dépêcher d’écrire le quatrième tome car il pense que ses lecteurs vont le détester par rapport à la fin du tome trois. Il a écrit Cupidon Mortel en 13 mois, Psyché Mortel en 11 mois, le tome 3 sort en mai. Cette saga est un thriller fantastique qu’il qualifie d’antidépresseur. Il invite ses lecteurs à lui faire des retours sur Facebook, que ce soit positif ou négatif.img_0355

Après les Drek Carter, il a écrit une romance dont la saga se nomme Apollon Mortel et qui est, à ce jour, constituée de deux tomes : Hermès Mortel qu’il a écrit en 4-5 mois et Phoebus Mortel qu’il a écrit en 6-7 mois. Sa dernière sortie est un livre intégrant l’intégral de cette romance avec, en exclusivité, une pièce de théâtre comique à la fin du roman.

Actuellement, il a plusieurs projets en tête. Notamment le tome 3 de Derek Carter et le tome 3 d’Apollon Mortel qu’il souhaite sortir pour la Ucon. Il a également une comédie romantique à la Bridget Jones en tête dont le titre sera Service Compris et et un young adult qui traite de l’homophobie familiale et sociale qui, lui, se nommera Nos Maux d’Excuse. Pour ce dernier, il s’est inspiré de deux de ses élèves qui se tournent autour. Il souhaite faire passer le message aux ados, par ce roman, de ne pas subir l’homosexualité mais de l’assumer. Il refuse d’instaurer du larmoyant, préférant garder son humour. Il veut montrer que l’on peut assumer son homosexualité sans que cela ne devienne un drame.

Il puise sont inspiration dans les séries, notamment Une nounou d’enfer qu’il adore car il aime trouver des vannes où l’on rit toutes les trente secondes, mais également dans les films et les situations cocasses de tous les jours. Comme vous avez pu le remarquer grâce aux titres de ses livres, il aime aussi la mythologie grecque.

img_0357Il conseille aux apprentis auteurs d’être persévérants, de prendre leur mal en patience lorsqu’ils attendent des nouvelles des maisons d’éditions et de prendre des nouvelles tous les deux ou trois mois car il ne sert à rien de harceler. Il faut également se déplacer dans les salons du livre pour présenter son idée. Il faut que les éditeurs se disent que l’idée est originale et que cela n’a jamais été lu. Les comédies romantiques doivent être non seulement originales, mais également bien écrites. Il est parfaitement possible de réécrire toute l’histoire avant de la publier. Lui-même ne passe jamais au chapitre suivant si le chapitre qu’il écrit ne lui convient pas complètement. Il aime que les chapitres finissent en cliffhanguer. Il confirme également l’existence de très bonnes petites maisons d’édition qui font un bon travail et sont très rapides. Il invite les futurs auteurs à ne pas hésiter à partir « en live ».

Sebastian Bernadotteimg_0326

Sebastian est d’origine espagnole par son père ainsi que suédoise et allemande par sa mère, mais il est né en France. Il a commencé à écrire au collège-lycée, 15-16 ans donc, car il faisait parti d’un groupe de musique, il écrivait donc surtout des chansons, mais également quelques débuts de romans qui n’ont jamais vu le jour. Le premier roman qu’il a tenté d’écrire était son autobiographie, mais il s’inventait une vie, donc il l’a jeté. Aujourd’hui, il est professeur d’espagnol.

Agnès Price est le premier roman qu’il a publié. Dans un premier temps, c’était une nouvelle pour un Art book. Le dessin d’un elfe maléfique l’avait alors inspiré. Le comité de lecture de cet Art book a trouvé la nouvelle trop urban fantasy, il n’a donc pas été sélectionné. Il a ensuite repris sa nouvelle pour l’approfondir et la retravailler pour qu’elle devienne un roman. Il a réalisé cela en six mois. Ses chapitres sont courts car il dictait son histoire à son téléphone sur la route entre le travail et la maison. Il a utilisé la Suède dans son roman car il refuse que ce pays ne soit utilisé que dans les polars car la Suède détient une mythologie importante que les films et comics Thor ont modifiés.

img_0334Il a écrit le tome 2 en dix mois. Les chapitres sont plus longs car il a écrit cette histoire chez lui. Il a eu des périodes très productives et d’autres où il ne parvenait pas à mettre des mots sur ses idées. La petite anecdote est qu’il utilise plusieurs langues lorsqu’il écrit, il a besoin de se canaliser pour utiliser un français correct.

Le dernier roman qu’il a publié est sorti le 14 décembre : Amour Boréal. Il est composé de deux romances sous forme de nouvelles.

Il a également plusieurs projets en tête, évidemment il y a le troisième et dernier tome d’Agnès Price. Il a également l’idée d’un spinn off avec le personnage Jacob de cette série. Il va peut-être reprendre un manuscrit qu’il avait envoyé à J’ai lu et qui avait été refusé car ils avaient arrêté le fantastique. Il a aussi eu une nouvelle idée qui sera basée sur un jeune homme qui découvre qu’il est magicien et enfin une dernière qui aurait pour héroïnes des jumelles dont les parents ont divorcés en les séparant. Elles reprennent contact à la mort de leur père et la plus pauvre prendra la place de la plus riche.

Son inspiration lui vient de manières diverses, pour Agnès Price, c’était une image comme dit plus tôt, pour Amour Boréal c’est le thème du premier amour, il s’est donc inspiré de comédies romantiques et de séries, mais cela peut également être des phrases qu’il entend.

Avant d’entamer un livre, il écrit un img_0337synopsis détaillé. Il parvient à écrire plusieurs romans à la fois et nous confit que tant que l’on est organisé, ce n’est pas un problème. Il écrit des histoires qu’il n’est pas parvenu à trouver ailleurs. Il conseille aux jeunes auteurs d’avoir confiance en eux, de persévérer et d’être patients. Il remercie également ses lecteurs de tourner les pages d’Agnès Price et d’être présent sur les réseaux sociaux où il répond très facilement aux messages.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s