Sagas

♠ Chronique ♠ Thomas Andrew – Drek Carter 1 : Cupidon Mortel

img_0731

 

Saga : Drek Carter
Titre : Cupidon Mortel
Auteur : Thomas Andrew
Éditeur : J’ai lu
Prix : 14,50€
Pages : 314

Résumé

J’ai eu beau tourner plusieurs fois la question dans tous les sens, je ne vois pas comment vous l’annoncer donc je ne vais pas y aller par quatre chemins : je suis un fantôme. Oui, c’est cela, un Casper qui hante les rues de New York. Comment en suis-je arrivé là ? Eh bien, si une sombre histoire de meurtres, de sorciers, de vampires et de loups-garous ne vous effraie pas, laissez-moi vous raconter. Tout commence le 14 février. Ironique, non ? Le jour de ma mort. Sérieusement… Qui parle de repos éternel ? Certainement pas moi !

Mon avis

J’ai acheté ce livre à l’occasion de la dédicace de l’auteur dans ma ville. Je n’étais pas spécialement fan de la couverture, qui donne un effet trop historique ou culturel à mon gout. Heureusement, le résumé m’a donné envie de le lire ainsi que l’auteur lorsqu’il m’a parlé de son histoire. J’ai donc décidé de le tenter.

L’histoire commence avec Drek Carter, médecin légiste. Dans cette affaire, Drek examine plusieurs cadavres dont le cœur a été arraché. Il se met à sortir avec sa secrétaire Betty et meurt un mois plus tard, jeté du haut d’un immeuble pendant ce qu’il pense être un cambriolage. Il devient alors un fantôme qui ère durant de nombreux mois avant de s’apercevoir que son meilleur ami Tony, sorcier à ses heures perdues, peut le voir. Ce dernier souhaite le faire passer dans l’autre monde, malheureusement cela ne fonctionne pas car Drek n’a pas effectué de bonne action. La suite de l’histoire consiste donc à résoudre l’affaire des cœurs, ce qui représenterait la bonne action de Drek.

Pour cela, on entre dans un monde purement urban fantasy avec les loups-garous bodybuilder mais pas très fins, une vampire maquerelle, des voyantes, des savants et encore bien d’autres créatures qui apportent chacune leur lot d’humour à travers des stéréotypes. On retrouve le cliché de l’opposition loups-vampires, mais les personnages sont très bien travaillés, ce qui permet une lecture légère.

Bien entendu, il y a également des points négatifs, notamment le fait que Drek ait été assassiné et qu’il ne cherche pas plus que cela à trouver son meurtrier, alors que personnellement c’est la première chose que j’aurais faite ! Mais également le fait que les coupables sont trop faciles à dénicher. Au début je me disais « non, cela ne peut pas être ce personnage, ce serait trop facile, c’est pour nous mettre sur la mauvaise piste ! » et en réalité non. Bien entendu, je ne vous donnerais pas la réponse. Mais ce sont les deux points faibles du livre.

Le style de l’auteur est emplit d’humour et tourné en dérision ce qu’il assume parfaitement. Il insère beaucoup de références à des séries ou films notamment Charmed, Buffy, Ghost et bien d’autres.

En conclusion, je conseille vivement ce livre qui se lit très aisément dû à l’humour qu’il détient, les personnages attachants et l’histoire qui mélange parfaitement thriller et fantastique. J’ai déjà le second tome que je compte lire très bientôt 😉

8,5/10

Publicités

2 réflexions au sujet de « ♠ Chronique ♠ Thomas Andrew – Drek Carter 1 : Cupidon Mortel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s